• La véritable histoire du Petit Chaperon Rouge

            

               Vous croyez connaître l'histoire du petit chaperon rouge ?! En fait, il n’y a qu’une personne qui connait la vérité et c’est moi ! La victime dans cette histoire, c’est moi !!! Je ne suis qu’un pauvre loup innocent qui accepte de vous dire la vérité car je me fais vieux et j’en ai assez d’avoir le mauvais rôle.

     La véritable histoire du Petit Chaperon Rouge

     

    Alors voilà ! C'est moi le loup, enfin les gens me surnomment « le grand méchant loup ». J’ai toujours eu une mauvaise réputation depuis ma naissance. Pourquoi ? Déjà,  à cause de mon physique ! Comme je suis noir, on croit que j’ai le cœur noir mais ce n’est pas vrai ! Et pour en rajouter, les parents aiment lire des histoires où j’ai le mauvais rôle !  Donc, qui peut croire que je suis la pauvre victime dans l’histoire du Petit Chaperon Rouge ?! Pourtant, cette peste a menti mais comme on dit que la vérité sort de la bouche des enfants, qui aurait pu me croire ? C’était perdu d’avance ! Mais maintenant, voici ma version de l’histoire !

     

    Un jour, alors que j'étais en retard pour mon travail, je n'ai pas eu le temps de me débarbouiller et même de manger ! Donc, je suis sorti de ma maison avec un look de méchant affamé. J’ai couru pour ne pas être en retard jusqu'à ce qu’une bonne odeur appétissante vienne chatouiller mon museau. Cherchant d’où cela pouvait bien venir, j’ai alors aperçu cette méchante gamine que je préfère surnommer « Le petit chaperon NOIR » car c’est elle qui a le cœur noir, pas moi !!! Bref, comme elle avait une bonne tarte aux truffes, j’ai donc discuté avec elle, histoire de la mettre en confiance car je voulais une part de sa tarte. Elle sentait tellement bon ! Je lui ai expliqué que je n'avais pas mangé, que je risquais de m’évanouir... Elle m’a répondu : « Non, je te n'en donnerai jamais car c'est pour ma grand-mère qui est malade ! » Donc, je l’ai suppliée de nouveau mais elle n’a eu aucune pitié ! Savez-vous ce qu’elle a fait ?! Elle m’a donné un violent coup de  pied très fort ! Résultat : je me suis retrouvé par terre !!! J'avais peur d'arriver en retard à mon travail, mais elle m'avait énervé ! J’ai décidé de la poursuivre ; c'est normal non ? Je ne voulais pas me laisser faire par une gamine ! Je voulais juste lui donner une petite leçon…

    Je l’ai suivie jusqu'à chez sa mère-grand. Elle est rentrée par la porte et moi par la cheminée car elle avait fermé toutes les issues. Là, j'ai aperçu la mémé allongée dans le lit. En me voyant, elle a eu peur et s'est sauvée en courant, mais comme j’entendais le Petit Chaperon NOIR dans la cuisine, je me suis dit : « Et, si je me faisais passer pour sa grand-mère, elle me donnerait une part de tarte… ».

     Je me suis donc précipité dans l’armoire pour mettre des habits de la grand-mère et je me suis allongé sur son lit. Le petit chaperon croyant que j’étais sa grand-mère s’est approchée de moi. Je lui ai alors dit d’une petite voix : « Donne-moi une part de tarte s'il te plait mon enfant. » Le petit chaperon NOIR m’a servi. Mais, elle s’est trop rapprochée de moi et malgré moi, je m’en suis léché les babines ! Je vous promets que je ne l’ai pas fait exprès. Ce n’est pas de ma faute, c’est normal pour un animal ! J’ai ouvert ma gueule bien grand pour lui dire de s’éloigner car je voulais lui donner une leçon et non la manger ! Mais, elle a aperçu mes grandes canines et trop curieuse, elle s’est mise à me poser des questions sur mes grandes dents !!! Elle s’approchait trop et je n'ai pas pu résister… Je l'ai mangée sans le vouloir. C’est de sa faute ! Elle aurait dû me donner une part de tarte quand je l’ai croisée sur le chemin au lieu de venir se jeter dans la gueule du loup !!!

    Et quand je suis sorti de la maison le ventre plein. Savez-vous qui m’attendait ?!  Un chasseur ! Je n’ai rien pu rien faire tellement j’avais le ventre lourd. Il m’a assommé pour sauver Le petit chaperon Noir en m’ouvrant le ventre et quand il a fini, il m’a jeté dans un puits ! Ça je l’ai compris après quand j’ai vu l’énorme cicatrice sur mon ventre.

    Depuis ce jour, comme le petit chaperon NOIR a raconté une fausse histoire au chasseur, tout le monde me déteste et me prend pour un méchant.

    Heureusement, j’ai survécu mais je ne peux même plus vivre dans ma maison, je suis obligé de me cacher dans les bois pour qu’on ne me jette pas en prison.

    Voilà, vous savez maintenant la véritable vérité !

    Abdelhakim D.  & Mehdi L. (5A)


  • Commentaires

    1
    sousou
    Jeudi 12 Janvier à 17:47
    J'ai trop aimé la sansairite du loup c'est ce que j'aime moi la sanserite est la meilleur des choses. Soiyer sansaire est la vie vous sourira.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :